La déclaration de Paris de Nick Fylla

4605105807266661616698724231635851526785n.jpg

Mes chers frères et soeurs,

Bien chers invités en vos grades et qualité

Camarades,

C’est avec honneur et grand plaisir, que je viens à vous pour débattre d’une question actuelle dans cette prestigieuse salle du CAP-15.

Votre présence prouve votre attachement à votre pays le Congo, je m’en félicite. Soyez rassuré que je me ferais l’ambassadeur de cet attachement.

Aussi voudrais-je vous remercier pour votre présence nombreuse et souhaiter que les débats qui suivront mon exposé, permettre par vos interventions multiformes, la réalisation des élections présidentielles dans un environnement apaisé!

Avant tout propos, je sollicite que donnons une minute de silence à nos morts, disparus du fait des  politiques congolais…

Je vous remercie.

Mes chers frères et soeurs,

Je viens à votre rencontre à Paris ce jour. Pourquoi Paris?

Paris à toujours représenté à la fois le rêve et l’espoir. Oui, le rêve et l’espoir!

Le rêve parce qu’il permettait de devenir comme le blanc:

-Diplômé

-Obtenir un Know how certain

-Devenir l’élite de demain!

L’espoir, parce que dans un pays naufragé, résultat des politiques publiques incohérentes et du fait des gestionnaires publics à faible potentiel éthique, Paris constituait la bouée de sauvetage!

Chers frères et soeurs,

Est-ce que nous nous sommes arrêtés un seul instant, pour réexaminer nos rêves et évaluer nos espérances?

Je viens à vous dans cette ville pleine de mystères, pour dire avec force, que le rêve et l’espoir sont permis. Le Congo doit redevenir notre rêve et notre espoir commun. Et, tous ensembles, nous en sommes capables. Oui, le contexte politique Congolais fait peur et constitue le

principal obstacle à nos rêves et espoirs. Il fait peur parce qu’il est le résultat et se reproduit grâce à la concussion, la corruption, et la criminalité financière. Il est l’obstacle à nos espoirs parce que les différentes solidarités ont été détruites et que l’intelligence créatrice a disparu, remplacées par les égoïsmes.

Oui, de ce fait le Congo va mal:

- La précarité

-La pauvreté

-L’exclusion

-Le mal logement

- La marginalité

Sont devenus le quotidien de nos parents aussi bien ruraux qu’ urbains.

Oui, le contexte politique congolais fait peur, parce que les principaux acteurs politiques, sont tous de la génération de l’Etat butin. Le Congo va mal:

  1. Absence d’école
  2. Absence de système sanitaire cohérent
  3. Absence d’infrastructure communautaire de base
  4. Absence d’eau
  5. Absence d’électricité
  6. Pas d’emploi alors la croissance est à deux chiffres
  7. 70% de la population vie au dessous du seuil de pauvreté

Oui, le contexte politique congolais fait peur, la courbe e la pauvreté évolue avec le même rythme que celle des revenus pétroliers; il faut craindre que la bulle sociale s’éclate!

Oui, le contexte congolais fait peur parce que:

  • La force publique n’est plus impartiale
  • La société civile a abandonné son rôle de régulateur social. Tout se passe comme si la société civile avait inhalé d’un gaz incapacitant.
  • Les élites sont complices du système politique actuel.

Oui, le contexte politique congolais fait peur parce que:

  • La convivialité Républicaine n’existe plus et que les politiques ne se parlent pas.
  • Les politiques congolais sont extrémistes et se battent pour leur positionnement individuel, devenant ainsi des pyromanes
  • Les politiques congolais utilisent la violence pour régler les différends politiques

Chers frères et soeurs , au regard des discours actuels, dans lesquels la violences est sacralisée, quelles est la différences épistémologiques qui existerait entre: Sassou Nguesso, Poungui, Dzon, Ngonlondelé et Koukébené?

Ce sont les acteurs d’un même système, qui se battent pour défendre leurs acquis et donc leur système.

Mes chers frères et soeurs, Je vous le dit, lorsqu’on aime un peuple, on ne l’envoie pas à l’abattoir, c’est ce qui explique ma modération.

nfs.jpg

Oui, mes chers frères et soeurs,

Camarades, Quand la classe politique a tué le rêve et les espérances d’un peuple, que peut-on encore dire? sinon avoir l’humilité, le courage et la conviction de demander PARDON!

Oui,pardon au peuple pour toutes les souffrances et humiliations suivies! Savez-vous ce que le Président Fulbert Youlou disait à propos des révolutionnaires de 1963? « Ces gens ne vous aiment pas, ils sont venus pour leur argent; attention!, vous allez manger le Nzénga de viande et de manioc, l’école et l’hôpital seront abandonnés, les routes intra-communautaires vont disparaître… les produits agricoles ne seront plus vendus et la pauvreté habitera nos campagnes. Ces gens vont amener la guerre et la désolation dans les familles. Ces gens ne vous aiment pas!« 

Oui, ces gens que avez choisis depuis 45 ans ne vous ont jamais aimé et l’homme avait raison.

Mes frères et soeurs, En venant à vous à Paris, je veux vous dire: N’ayez pas peur, ayez foi, le changement et la rupture sont désormais possibles, l’avenir n’attend pas, c’est maintenant que nous devons réagir. Aujourd’hui nous appartient. Une génération de politique à largement échoué, elle doit partir avec son cortège de douleurs et de misères. N’ayez pas peur, je veux être l’artisan de vos rêves et de vos espérances. Enfin, je veux vous dire: je suis candidat pour être le Président de la République du Congo

Pourquoi être le président de la République? notre pays a des multiples paradoxes: scandaleusement riche en ressources naturelles, mais la grande majorité de sa population croupit dans une misère indescriptible. c’est pour rompre avec ces paradoxes et bâtir dans l’unité un Congo prospère, juste et fraternel que je viens renouveler, ici à Paris, ma déclaration de candidature pour être le président de la République du Congo. Pour qu’ensemble, nous nous donnons pour fins, la justice, la protection sociale, la réduction de la pauvreté et des inégalités, la promotion des solidarités. c’est aussi pour cela, que nous allons privilégier les chantiers suivants: La réforme en profondeur de l’État; la gestion optimal de la demande sociale, la satisfaction de la demande sociale doit devenir une priorité de l’action politique et vous l’espérez. C’est légitime.

La demande sociale concerne: le système éducatif, le système de santé; le pouvoir d’achat, l’Emploi, l’au et l’électricité, le logement effectivement social, la solidarité nationale, la diversification de l’économie nationale. L’économie congolaise ne saurait demeurer rentière. Il faut développer une véritable économie productive s’appuyant sur la théorie des pôles de développement, pouvant assurer de manière pérenne la croissance de l’économie nationales. Les objectifs sont la réduction de la dépendance aux recettes pétrolières et la réduction des importations. Pour y arriver, le Congo doit avoir un véritable projet agricole et industriel.

Mes chers frères et soeurs, ensemble et grâce aux élections présidentielles, nous pouvons changer le Congo, pour cela nous devons changer la vision politique, les pratiques, les hommes ainsi; nous pourrons changer la vie. Notre pays aspire à un profond changement social et économique. Une vraie rupture s’impose avec la génération des promesses non tenues,la génération qui mange le pain de paresse et la génération de l’État-butin.

Nous sommes convaincu de déclarer que l’on ne peut proposer à un peuple que les dirigeants qui incarnent ses aspirations, car le développement d’un pays dépend de l’éveil et la lucidité de celui qui le gouverne. C’est pourquoi avec Vous et donc ensemble, nous allons-nous présenter aux élections présidentielles de juillet 2009. Nous sommes convaincus être en accord avec le souhait du peuple congolais de voir, une nouvelle génération réussir là où les anciens ont échoué, et qui porte le flambeau de l’avancement de la nation, à un meilleur niveau de développement social.

4605105807266661616698724231635851526785n.jpg
Mes chers frères et soeurs,

Le changement est possible, c’est à nous de le rendre inéluctable dès juillet 2009. Le meilleurs est devant nous.

En établissant ce pacte avec le peuple de Paris, je souhaite qu’avec votre Ascendance sur nos parents restés au pays, que interveniez dans le choix du Président de la République du Congo.

Mes chers frères et soeurs,

camarades,

Je vous remercie pour l’ accueil et la chaleur fraternelle.

 

Pour voir la vidéo cliquez ici:

http://www.tumbuktoo.com/tk/Television-Africaine/Actualite-Politique/1ere-Partie-Nick-Filla-face-a-la-Diaspora

 

http://www.tumbuktoo.com/tk/Television-Africaine/Actualite-Politique/2eme-Partie-Nick-Fylla-face-a-la-Diaspora


0 Réponses à “La déclaration de Paris de Nick Fylla”


Les commentaires sont fermés pour l'instant.



Good Morning Africa ! |
Amours mauvaises |
Gueyo, dynamique de dévelop... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Camp Laïque
| Duque / Duc / Duke --- Dom ...
| ennaji